Un coup de main avec tes préservatifs ? ▬ ft Jin Seok

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Lun 5 Mar - 20:07

Les entraînements n’avaient rien d’un camp de vacances et lui qui était plutôt habitué à faire ce qu’il voulait n’arrivait pas à accepter l’autorité et les contraintes d’un emploi du temps plutôt serré. Il n’y avait pas énormément de pauses, pas non plus de quoi le réjouir entre danses et cours de chant. Il ne s’amusait pas à faire des « mi mo mi » et il détestait pousser sur sa voix pour donner une vision plus large de ses octaves. Ho Hwan avait claqué la porte, s’évadant en silence pour s’offrir ce qui ne lui était pas permis. Ça n’est pas la première et ce ne sera pas la dernière fois, mais il avait assez de temps pour s’évader et rentrer pour d’autres pratiques aussi douteuses que les siennes en temps normal. Il humecte ses lèvres, profitant de cette pause déjeuner pour se fondre dans la masse et chercher à son tour de quoi sustenter son estomac. Par chance il est peu gourmand et c’est un petit café dans lequel il se pose, guitare dans le dos comme à son habitude, bien accrochée et un appétit qu’il dit être d’ogre et qui se résumerait à deux ou trois bouchées d’un sandwich. Il commande, ne met pas plus de deux minutes, n’accordant que très peu d’importance à son alimentation, faisant la joie comme le malheur de l’agence pour leur régime très strict. Mais il s’en fiche, il ne rentre pas dans les critères et il s’étire en faisant craquer ses os, mangeant comme prévu très peu et gardant le reste pour un des deux morfals de son groupe.

Ses yeux se posent partout, captivés par des situations banales et pourtant, au dehors du café, une carrure se démarque. Discrète pourtant, plus large que la sienne. Ce qui l’attire en réalité c’est ce qu’il tient à la main. Où était ce garçon quand il en avait besoin ? Un fin sourire se dessine sur le visage du Coréen qui ne détache pas son regard. Il essuie ses lèvres, les trempe dans son verre puis y dépose et mouille le papier bicolore d’une clope qu’il allume sans faire attention. Dans son coin, on ne l’a pas vu et il n’a pas non plus remarqué le détecteur de fumée juste au-dessus de lui. Il suffit de quelques secondes pour que la population s’affole en entendant l’alarme retentir dans tout l’immeuble. Il se lève à peine, manque d’être mouillé par ce froid à cause de sa bêtise. Le serveur qui était venu lui apporter sa commande le regarde de travers et lui, comprend en levant le nez qu’il est responsable de l’arrêt immédiat de son gagne-pain. Hm, soit. Il lui sourit, fait un signe de la main avant de se lever et de s’étirer une nouvelle fois, marchant puis trottinant vers l’inconnu aux petits emballages facilement identifiable pour mieux l’attraper par les épaules en les entourant de son bras. « Salut, toi, t’es bien gentil de distribuer des protections anti bébés, mais je me dis qu’il y a mieux à faire. Ça te dirait qu’on change de coin pour aller faire les cons ? » Il sourit, attend sagement une réaction qui met trop de temps à son goût. « Allé, te n’en as pas ta claque de bosser ? On va bien s’amuser, parole de moi ! » si son sourire n’était pas rassurant, il n’avait rien d’un prédateur sexuel, ni dans ses mots, ni dans son attitude. Sa cigarette toujours à la bouche, il la saisit de ses doigts, souffle la fumer ailleurs que sur le joli minois en face de luis et tapote le bâtonnet vers une bouche d’égout. Il venait surement de ruiner la clientèle du garçon, en tout cas dans ce coin. C’était involontaire, mais ça tombait bien, ils seraient deux à prendre la fuite.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Lun 19 Mar - 23:22

Quel métier pourri. Sérieusement. Le pire, c'était qu'il devait sourire, s'incliner, et surtout ! Surtout. Surtout, ne pas rougir. Franchement, les paquets de mouchoirs publicitaires lui manquaient, aujourd'hui. D'autant plus qu'il commençait à tomber malade, et que ce serait plus utile qu'une capote. Interdiction d'utiliser la marchandise ! Cet argument l'arrangeait bien, pour ce produit là. Hahaha. On se foutait quand même de sa gueule. Pour les utiliser avec qui, petit puceau ? Non, franchement, Jin Seok trouvait qu'il s'en sortait pas mal pour donner l'illusion de celui qui savait. On sous-estimait trop souvent la portée éducative des hentais ! Sérieusement ! Bon, d'accord, il faisait quelques rêves érotiques légèrement bizarres et légèrement remplis de tentacules, mais ce n'était qu'un effet secondaire. Et puis, rien ne l'obligeait à les raconter à qui que ce soit !

Eternuant bruyamment au creux de son coude, Jin Seok se redressa en reniflant encore plus bruyamment. Il détestait sa vie, actuellement. Un sourire légèrement ironique aux lèvres, il s'approcha d'un sympathique couple de vieillards. C'était mal de vouloir embarrasser deux vieux ? On lui parlerait de karma, ou il ne savait trop quoi. Ou peut-être pas. C'était la nausée qui le saisit, quand l'homme se saisit du préservatif en gloussant et en ouvrant un clin d’œil plein de sous-entendus à sa femme. Des images de la guerre de Corée se jouèrent devant les yeux du jeune garçon. Horrible. Il ne l'avait pas vécue ? Oui, bon, ok. Mais ce n'était sûrement pas plus terrible que les images que jouait son cerveau en imaginant ce couple en train de copuler ! Grimaçant une fois qu'ils eurent le dos tourné, Jin Seok se saisit de son téléphone pour y checker l'heure. Une trop longue journée ! Jetant un regard noir à son collègue qui manifestement le jugeait, un peu plus loin, le métisse en avait presque envie de mourir.

« AH MAIS PUTAIN ! » En coréen, histoire qu'on le comprenne le moins possible. Voilà qu'une alarme lui vrillait les tympans, et que lui était obligé de rester à proximité puisque c'était son secteur et que cette langue de vipère de Tanaka était prêt à le balancer. Jin Seok ne pouvait se permettre de perdre ce job, aussi pourri fut-il. « Hein ? » C'était quoi ça, encore ? « A-Attends ! » Dans son japonais légèrement brisé. Une cigarette ? Jin Seok loucha dessus, quitte à passer pour ce qu'il n'était pas. Se laissant emporter avec beaucoup moins de résistance qu'il n'aurait dû en montrer, il poussa un long soupir, haussant les épaules en direction de Tanaka qui l'observait, les sourcils froncés. « T'as vraiment besoin de toutes ces capotes ? » Fixant l'étranger droit dans les yeux, Jin Seok lui tendit sa marchandise. L'alarme du restaurant continuait à rugir, un peu plus loin. « Il s'est passé quoi ? » Comment on disait ça, en japonais ? « Un crime ? » Ouais. Et il avait le coupable juste devant ses yeux !
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Mar 20 Mar - 14:36
Il valait mieux qu’il ne s’attarde pas trop et de toute façon Ho Hwan n’avait aucune envie de rester avec cette alarme qui lui cassait les oreilles. Certes, il l’avait déclenché lui-même, mais c’était un accident, parole de tatoué ! Et puis, il fallait bien qu’on le surveille, si on lui avait signalé qu’il n’avait pas le droit de fumer dans un lieu public ou si quelqu’un avait remarqué qu’il était au-dessous d’un détecteur, le brun n’aurait sans doute pas pris le risque. Ou peut-être que oui, pour plaisanter, c’est un rebelle dans l’âme après tout et ce n’était pas ça qui allait l’arrêter. Toujours était-il qu’il venait de surprendre un garçon qui ne voulait pas être embarqué avec lui et qui ne comprenait pas. Il sourit, se demandant bien d’où il était, asiatique à coup sûr, mais qui ne se laissait pas faire. Hm, il hausse les épaules, allait-il vraiment oser ? Oh oui, c’était mal connaître Ho Hwan qui était beaucoup porté sur les taquineries… particulièrement orientées sur le petit emballage. Il acquiesce. « Oui, beaucoup beaucoup, je suis une vraie bête de sexe et on va en avoir besoin toi et moi, t’es plutôt mignon » il sourit toujours, espiègle, mais se mord la lèvre et au bout de quelques secondes reprend. « Allé, ne fais pas cette tête, je plaisante, si j’en prends ce ne sera pas uniquement pour moi »

Il cherche un coin tranquille, regarde à gauche à droite et tourne de nouveau la tête vers le plus grand. « Hm, non, pas crime, c’est de ma faute… aish » il penche la tête, se demande avec cet accent particulier si le garçon n’est pas comme lui. « Tu viens d’où ? Anglais ? Coréen ? Japonais ? Pas Japonais je crois hein ? » Son parlé est un peu meilleur que celui du vendeur et il cherche un terrain d’entente, ayant la chance de pouvoir faire cet effort, ils pourront mieux communiquer de cette façon. Une fois une idée en tête pour se promener sans être interrompus, il se dirige tout droit dessus, prenant des allés pour rejoindre un parc où se poser avec sa guitare. « Oh t’en fait pas pour ton patron, si tu veux je t’achètes tout le stock, comme ça t’es libre pour la journée, j’ai pas envie d’être tout seul là » et ça n’avait rien de pervers, il voulait un peu de compagnie pour palier au stress de ce dérangement qu’il avait malheureusement occasionné. Il l’observe encore, il a envie de le connaître le tatoué et il n’a pas sa langue dans sa poche. Il laisse échapper un « wouuuh il fait quand même bien froid en fait » tout en poursuivant sa clope que l’autre dévorait du regard. Il extirpe de sa poche le paquet lui en tendant une tout en soufflant la fumée ailleurs que sur le joli minois de l’inconnu. « T’en grilles une avec moi ? Tu t’appelles comment ? »
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Dim 15 Avr - 19:42

Déjà que son boulot était naze, s'il pouvait au moins se passer de ce genre de désagrément ! Jin Seok était loin d'espérer devenir sourd, mais pouvait-il vraiment s'écarter des lieux ? Il tenait à ce job, aussi ridicule pouvait-il sembler. Il ne voulait pas aller bosser dans un restaurant coréen, la plonge, il avait assez donné. S'il pouvait éviter de sentir la frite, aussi. Et les noms trop compliqués de Starbucks ne lui avaient laissé qu'une seule semaine de sursis. Là, à tendre des échantillons, il n'avait qu'à dire des formules de politesse basiques. Bien sûr, ça le lassait. Mais en attendant de trouver mieux...

Pourtant, quand ce garçon l'interpella, Jin Seok en oublia un peu tout ça. Ou plutôt, il réalisa combien c'était nul, et qu'il ne chargeait, au fond, qu'un échappatoire. Au pire, il dirait que ce type tatoué l'avait menacé. Tanaka était témoin ! Bon, ce n'était pas comme s'il opposait beaucoup de résistance, mais ce n'était pas là la question. A cette distance, son collègue ne pourrait pas rapporter ce qu'il s'était vraiment dit entre eux. Mais peut-être Jin Seok aurait-il dû fuir. Les yeux écarquillés, il écouta la réponse que lui donna l'étranger. « Mais t'es malade ! » Là. Voilà ! Mais c'était trop tard pour se dégager. Et bien malgré lui, Jin Seok le suivit. Ce qu'il lui dit ensuite ne le rassura qu'à moitié. Et s'il l'emmenait dans un coin pour le violenter ? Aussi rebelle qu'il voulait bien se croire, le Coréen n'était pas certain d'être en mesure de se défenre efficacement. Sa seule arme étant des capotes.

« Ta faute ? » Jin Seok n'était pas sûr de comprendre, ou d'avoir envie de. Mais malgré le look de l'étranger, il lui semblait plutôt cool. Rapidement, ses inquiétudes commencèrent à s'envoler. « Coréen. Toi ? » Il toisa l'autre, se disant que maintenant qu'il y pensait, il y avait comme un petit accent chez lui aussi. Bien moins prononcé que le sien, mais ce n'était pas bien compliqué, à ce niveau-là. Poussant un soupir, Jin Seok se laissa tomber sur une marche d'un escalier. « C'est gratuit. Pour tester. » Il fronça les sourcils tout en le fixant. « Pas avec moi ! » Mais bien vite, il retrouva son sourire, s'accordant même un rire. Hochant la tête à sa proposition, il tendit la main pour atteindre une cigarette, l'allumant rapidement pour en tirer une bouffée qui le fit tousser. Quel imbécile ! « Jin Seok. Et toi ? Ça t'arrive souvent de déclencher des alarmes incendie ? » Pour plus de facilité, il s'était exprimé dans sa langue paternelle. « Mon collègue est un tocard. Je suis sûr qu'il va me balancer. Ou dire que je me suis fait kidnapper. » Il poussa un soupir, glissant un regard vers l'autre. Et s'il était vraiment un criminel ? Comment pourrait-il s'en sortir ? « Tu bosses pas ? » Oui parce que c'était une question très maline à poser à un potentiel criminel. Bravo Jin Seok !
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Dim 22 Avr - 14:21
L’alarme était agaçante et Ho Hwan n’aimait pas ça, surtout qu’il en était responsable. Il se masse la nuque, s’approche du type dehors qui vend des capotes et commence à lui taper la discute. Bien sûr, le garçon n’est pas dupe et il ne se laisse pas entraîner facilement. Il a quelques difficultés à s’exprimer en Japonais, ce qui le conforte dans l’idée qu’il n’en est pas un et ça le fait sourire. Après plusieurs propositions douteuses, le tatoué lui explique brièvement son plan. « Oui, je suis un peu malade sur les bords, mais promis, c’est pas contagieux » il lui fait un clin d’œil, le garde toujours près de lui et hausse les épaules. « J’ai déclenché l’alarme, mais c’était un accident, tu veux savoir ? Il va falloir venir avec moi, on commence à me regarder de travers » et même si c’était à juste titre, le tempérament rebelle du tatoué faisait qu’il se serait volontiers donné en spectacle en s’inclinant comme l’aurait fait un comédien. Il valait mieux éviter, maintenant qu’il avait des chances de débuter.

« Coréen aussi » dit-il dans sa langue natale, il lui sourit, fier de croiser un compatriote qui se montrait plus enclin à ses stupidités que la majorité. Il fallait dire qu’il n’avait pas connu grand monde dans ce cas de gentillesse ou de politesse. Généralement, et c’était valable partout, les gens se fichaient bien des autres et ne voyaient qu’eux-mêmes, lui devait se protéger… hm, sans avoir besoin de capote pour autant, mais ça pouvait être utile, ce qui fit rire légèrement le tatoué un peu taré lorsqu’il avait effrayé assez son nouvel ami pour qu’il précise que ce ne serait pas avec lui. Une cigarette proposée et les voilà en train de faire connaissance, poison certain qui pourtant lie les accrocs. « Ho Hwan, Nam Ho Hwan et en fait, j’étais en train de fumer à l’intérieur, j’ai pas fait attention aux détecteurs de fumée, tu vois ? C’est plus stupide que diabolique » il tape doucement sa clope presque terminée, la reporte à sa bouche et souffle en même temps dans la direction opposée au garçon. « Et toi tu distribue souvent des protections tout seul quand la nuit tombe ? »

Il essaye de l’embarquer avec lui, chose peu aisé, le type bosse et il a bien raison. Son avenir incertain, lui, il le cultive, mais il ne restera pas longtemps sans rien faire, débrouillard et non dénué de talent s’il fallait mettre la main à la pâte. Il montre l’arrière de son dos d’un geste de sa main, le pouce en l’air en direction de la guitare « Je suis trainee dans une agence, musicien si tu préfères » il jette finalement le bâtonnet usé et l’écrase au sol avant de le mettre à la poubelle, ébouriffe l’inconnu puis finalement lui susurre à l’oreille « je veux bien passer pour un kidnappeur alors et si ton collègue te fais des misères, je te filerais mon numéro, j’irais lui faire peur, pas sûr qu’il ait autant d’humour que toi » leur rencontre plutôt atypique et l’aisance avec laquelle il s’exprimait sur des sujets normalement réservés aux habitués suffirait à faire prendre peur au pauvre type qui se cassait la tête pour rien. Il le tire plus loin, cherchant une ruelle par laquelle s’enfuir avec lui avant de le lâcher aussi sec et de remettre ses mains dans ses poches. « Et voilà, c’est plutôt radical, t’as pas eu trop peur ? » il aimerait pouvoir lui dire qu’il n’était pas dangereux, mais lui-même n’en savait rien et ne se posait pas la question dans l’immédiat, voulant profiter du moment et de cette joie intense de pouvoir parler et partager avec quelqu’un de peut-être autant en manque que lui d’air frais et de liberté. « Et à part ce petit job, tu fais quoi ? T’aimerais bien faire quelque chose d’autres non ? »
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Dim 20 Mai - 18:58

Qui était ce gars, sérieusement ? Jin Seok n'était pas très sûr de tout comprendre. Il était malade ou pas ? Dans quoi s'embarquait-il encore ? Il ne pouvait pas perdre ce job. Pourtant, ce serait mentir que de dire que cet étranger l'avait forcé. Le regard paniqué lancé à son collègue ? Juste au cas où. Il n'avait pas peur, ok ? Pas du tout. Même si ce gars ne lui inspirait que moyennement confiance. Et s'il faisait partie de la mafia ? Jin Seok espérait alors que ce serait la coréenne. Ou la chinoise, allez, il pourrait s'en sortir aussi. Mais si on lui demandait de faire des choses sales ? Pire ! Des choses fatigantes ? Bon. Il espérait que ce n'était pas un mafieux. Même si, en soi, il était déjà mal barré si c'était le cas. Le fait d'apprendre qu'il soit Coréen le rassura. Au moins, cela lui éviterait les quiproquos de la barrière de la langue. Franchement, le japonais c'était compliqué. Bon, à choisir, il prendrait le chinois, mais il n'allait pas s'en plaindre. Après tout, la piste de la mafia n'était pas totalement écartée ! Beaucoup plus à l'aise dans sa langue paternelle, Jin Seok se retrouva capable de communiquer normalement avec l'inconnu – qui ne le fut plus bien longtemps. Pour lui prouver qu'il n'était ni limité, ni stupide. Enfin, pas tout à fait. Parce que bon, pour accepter une clope venant d'un gars qu'on pensait criminel, ce n'était pas non plus la chose la plus intelligente à faire. Sérieusement.

Ho Hwan – puisque c'était son prénom – lui semblait néanmoins plutôt cool. D'accord, Jin Seok ne s'était pas toujours entouré des meilleurs amis possibles. Mais il se trompait rarement sur le fait de nouer une amitié sincère avec les gens avec qui il sympathisait. C'était déjà quelque chose en soit. Et au moins, ainsi, il ne serait pas seul. Ne pouvait retenir un éclat de rire à son explication, le plus jeune se dit qu'il avait trouvé le gars parfait pour chill un peu. L'inquiétude de la possibilité de perdre son job ne l'effrayait même plus. Il n'y pensait plus trop, en réalité. C'était peut-être mieux que de baliser pour rien. « C'est juste un petit job, comme ça. » Il haussa les épaules. Un jour, on le remarquerait. Pourtant, il n'osait avouer de vive voix ce rêve qui le chatouillait, la nuit. Une rockstar, quelle idée ! Puisqu'il était Coréen et plutôt joli garçon, il devrait se lancer dans la kpop ! En plus, il savait danser, qu'attendait-il ! Combien de fois ses amis l'avaient taquiner à ce sujet ? Aussi, quand il apprit que son nouvel ami était trainee, il eut une certaine grimace. Jin Seok avait vu la guitare, et peut-être avait-il espéré qu'il ne soit pas tombé dans ce piège.

Le moins que l'on pouvait dire était que Ho Hwan se démarquait pas mal de l'image d'idole propre sur elle. Cette constatation rassurait un peu Jin Seok. « C'est cool. » Pour le côté musicien, surtout. Le suivant dans son délire, le plus jeune cracha ses poumons. Qu'on l'excuse, ça faisait longtemps, la cigarette. Reprenant son souffle, il passa le revers de la main sur sa bouche. « C'est pas un mauvais gars... Je vais lui présenter une fille de la team pour le faire taire. » Il savait que, de toute façon, ce serait ce chantage qui l'attendait, puisque son collègue avait ce crush stupide sur une fille de sa dance crew. Problème réglé. Se laissant tomber sur la marche d'une sortie de secours, Jin Seok secoua la tête. C'était plutôt drôle, comme situation, mais il n'avait pas peur. Au contraire. « Je sais pas trop. » Bien sûr que si. « Je joue un peu aussi. » Du menton, il désigna l'instrument dans le dos de Ho Hwan. « Mais pas à un assez bon niveau pour espérer quelque chose... » Il eut un rire embarrassé. « Dis, j'peux te dire un truc ? » Il hésita, couvrant sa gêne dans un sourire mal assuré. « T'as pas trop le physique du gars qui veut devenir une idole... C'est quoi, qui t'a poussé à signer ce genre de contrat abusif ? » Sa curiosité le plaçait souvent dans des situations bancales. Mais Jin Seok assumait. A peu près.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Lun 21 Mai - 21:57
Plutôt causant le garçon, c’était plaisant quelqu’un qui ne se méfiait pas autant de lui qu’il devrait. Il était peut-être un peu fou ? Ou alors, il ne l’avait pas jugé à cette apparence de junkie ? En tout cas, Ho Hwan hausse les épaules, satisfait de faire une nouvelle rencontre et de pouvoir s’éloigner du lieu de son crime. Il sourit, apparemment l’autre n’avait pas peur et ne comptait pas garder ce job sur le long terme. Tant mieux. Il acquiesce, passe une main dans ses cheveux et s’amuse avec son briquer, juste faire rouler le rouage sans l’enclencher. Ça le détend, mais pas autant qu’utiliser un médiateur.

Il raconte un peu sa vie et demande en retour des informations sur le coréen, se sentant à l’aise avec lui, assez pour parler dans sa langue natale. Le tatoué écoute cette histoire de demoiselle et se met à rire discrètement. « Ah je vois, pas bête, au moins il ne te créera pas de problèmes » heureusement, sinon, il serait intervenu. Pas méchamment non plus. Il se masse la nuque, regarde le ciel, puis se pose les questions qui lui ont été demandé. Il n’y avait pas réfléchi plus que ça, aidant à évacuer la fumer et à respirer Jin Seok qui avait eu du mal avec la cigarette. « T’es un marrant toi » il regarde sa guitare, sourit encore, un autre musicien ? « Je peux t’apprendre ou t’aider si tu veux, j’ai un bon feeling avec toi » il était plutôt cool pour l’accepter comme ça. « Et sinon, j’ai clairement pas la gueule de l’emploi, mais… le projet c’est plus de faire passer un message. Après, groupe duo ou autre, je m’en fiche un peu du moment que les types sont corrects » pas obligé de se mêler qu’il se disait, hm, il y en a au moins trois qui faisaient exception… « Et toi, c’est quoi qui t’empêche de faire ce que tu veux ? Si je peux aider mec, t’hésite pas » il ne pouvait peut-être pas contribuer financièrement, mais le musicien était un bon ami et une présence, un coup de pouce télévisé, qu’importe, ça pourrait être une bonne idée.

Il sort la guitare derrière son dos, troque son zippo pour son médiator et commence à gratter les cordes, loin du bruit étouffant, loin en réalité dans sa tête, mais il embarque Jin Seok avec lui. « Et tu chantes un peu sinon ? Je rap pour ma part, le chant c’est pas encore opérationnel. » et il écrivait aussi, gardant un carnet toujours avec lui et un stylo. Mais il ne montre rien pour l’instant, c’est une part plus intime, plus fragile de sa personne qu’il confierait. Il est téméraire Ho Hwan, mais il a lui aussi peur d’être blessé, en fin de compte.
    
 
Un coup de main avec tes préservatifs ? ▬ ft Jin Seok
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Un petit coup de main ?
» BESOIN D'UN COUP DE MAIN
» Coup de main pour sens de rotation/expulsion ventilo!
» Débutant cherche ame charitable pour un coup de main !
» un p'tit coup de main pour identifier un liard au dauphin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHIBUYACROSSING :: Wonderful Tokyo :: Shibuya-