i'm so metal + hohwan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Dim 9 Sep - 22:01

I'm so metal
ft. Ho Hwan & Jin Seok



Il allait le faire, ok ? Il n'avait pas peur, il n'était pas une tapette. En plein milieu d'Akihabara, Jin Seok vérifia une nouvelle fois l'adresse sur son téléphone. C'était là. Pas loin. Quelque part. Et s'il appelait Ho Hwan pour être sûr ? Les lèvres pincées, le métisse poussa un soupir. Après le passage du typhon Jebi, Tokyo redevenait la ville occupée et pressée qu'elle avait toujours été et serait toujours. Replaçant ses lunettes de soleil sur son nez, il avança, les mains enfoncées dans le blouson qu'il avait enfilé par précaution. Le cœur battant, il suivait l'indication du GPS de son téléphone qu'il avait mémorisé juste avant de le ranger dans la poche arrière de son jean délavé. Il tentait d'ignorer la boule qui lui tordait le ventre. Mais il avait vingt ans ! Il faisait ce qu'il voulait de son argent ! C'était lui qui le gagnait. Ils n'en manquaient plus vraiment aujourd'hui, grâce à Ji Hoon et Liang.  

Ravalant une boule de salive alors qu'il se trouvait devant la boutique de son ami, Jin Seok s'essuya le front, blâmant le soleil pour ça. Il tenta de prendre l'air le plus cool dont il était capable, avant de pousser la porte. Une petite clochette indiqua sa présence. Ce n'était pas comme dans les films. La salle d'accueil était propre et clean. Il n'y avait pas de dark metal qui passait à fond depuis de grosses enceintes accrochées au plafond. Cela le soulagea, quelque part. Une fille aux cheveux décolorées l'accueillit d'un sourire pour lui demander si elle pouvait le renseigner. « Je... J'ai rendez-vous avec Ho Hwan. Jin Seok... Lee. » Son accent aussi bien chinois que coréen ressortait toujours dramatiquement lorsqu'il se retrouvait à devoir parler avec un inconnu. Surtout une femme.

Celle-ci l'invita à s'asseoir sur un siège près de la fenêtre. Son cœur battait lourdement dans sa poitrine. Gonflant ses joues, Jin Seok laissa son regard se perdre sur les murs de la pièce. Des photos des œuvres réalisées par les artistes tatoueurs de l'établissement s'y retrouvaient encadrées, et Jin Seok en était vraiment impressionné. Posant ses coudes sur ses genoux, il laissa sa tête tomber en avant. Et s'il avait trop mal ? Il ne voulait pas se dégonfler. Il lui avait promis ça depuis le jour de leur rencontre improbable alors qu'il distribuait encore des préservatifs dans les rues de Tokyo. Dès qu'il avait su que Ho Hwan était tatoueur, Jin Seok lui avait exprimé son désir de se faire marquer la peau, sans vraiment réfléchir. Et, forcément, ce n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. S'il avait repoussé l'échéance, le métisse ne pouvait pas toujours se défiler. Et lorsque, quelques minutes plus tard, Ho Hwan s'avança vers lui pour le saluer, il tenta d'afficher le sourire le plus assuré possible. « Le jour du rendez-vous ! T'as vu, j'ai pas oublié. » Il aurait juste aimé que lui l'oublie.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Sam 15 Sep - 20:59
Clope au bec, cheveux en arrière par une main tatouée qui les relèves pour profiter un peu de la fraicheur du vent qui s’abattait sur la ville, Ho Hwan prenait sa pause à l’arrière-boutique. Son masque noir sur le menton, ses gants habilement retirés, il profite d’être debout pour observer la rue s’animer. Il faisait plutôt bon, mais en frileux, le coréen portait déjà un sous pull qui cachait la plupart de ses tatouages. Encre noire qui parcourait la moindre parcelle du haut de son corps, faisant parfois se retourner les mirettes des jeunes filles sur cette silhouette atypique dans des rires gênés, curieux sans doute et qui ne le dérangeait pas. Bête de foire, Ho Hwan était un numéro plutôt attractif, calme lorsqu’on ne le saisissait pas dans ses moments de crises très rares, il en fallait cependant bien plus pour le captiver lui.

Pourtant c’est ce qu’avait fait Lee Jin Seok il y avait un moment, le faisant sourire de par cette promesse qu’ils s’étaient faites, il devait venir pour se faire tatouer et la date entourée sur le calendrier qu’il avait dans l’une des deux pièces le fit sourire. Il écrase le bâtonnet de poison, lance ce dernier souffle de fumée et se retourne en remettant son masque, appelé pour un client qui était visiblement très stressé. On lui avait demandé d’être plus avenant, de ne pas jouer avec ses pauvres victimes qui ne demandaient qu’à être rassurées et bien qu’il ne soit pas du genre à écouter, son instinct l’avait très souvent mené sur la bonne réaction à avoir. Un grand sourire posé, quelques petits traits d’humour, même si peu rassurant et surement de mauvais goût concernant le processus de création du tatouage, il lui en fallait peu finalement pour arriver à dompter les craintes de tous ces gens. Mais il n’avait jamais réussi à dompter la sienne. Il passe une main contre sa nuque, marche lentement vers le jeune homme dont la silhouette ne laisse personne indifférent. Une carrure d’un jeune homme bien plus épais que lui. Ses épaules plus larges pourtant ne sont pas aussi bien faites que le garçon. Oh, le tatoué n’en complexait pas, plutôt satisfait de pouvoir se rincer l’œil, lui, pour une fois. Et ce, sans trop le faire dans le mauvais sens du terme. Le corps est une page vierge sur lequel il aime travailler, il est normal qu’il en aime les contours et le reconnaisse lorsqu’ils sont réellement beaux.

« Je vois ça oui » son sourire dont les dents blanches feraient pâlir d’envie la fée des dents ne pouvait se distinguer derrière le masque, seuls ses yeux rieurs témoignaient de cette moquerie digne d’un grand frère qui venait de berner ou qui compter le faire, son petit frère. Une main dénudée vint se poser dans la chevelure ébène, ébouriffant légèrement la tignasse d’une caresse légère. « Respire, ça va aller petite crapule, tu as fait le plus dur » un léger rire dans cette suspension de phrase, puis il reprend « ou pas » avant de retirer sa main, allant chercher de nouveau gants pour indiquer d’un coup de tête la pièce qui allait leur servir. Plus au calme, il serait sans doute à même de calmer le plus jeune quitte à ce qu’il ne le tatoue pas, qu’importe ? Il était venu, pourtant il ne lui devait rien. « Installe-toi, c’est comme au dentiste, mais… en moins pire » intérieurement, il savait que Jin Seok devait surement craquer et lui en vouloir d’être si détendu autant que pour ses blagues vraiment mauvaises. De son côté, lui riait presque, satisfait de cet ascendant qu’il avait, sans trop en profiter. Il avait préparé le dessin, les soins, l’aiguille et s’était installé à côté de lui sans toucher à rien d’autre que le carnet de croquis. « Je ne te demande pas si tu vas bien, t’es aussi blanc que le mur derrière toi. Tu veux boire un café, un soda ? Fumer ? »
 
i'm so metal + hohwan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Full Metal Alchemist 108 (Fin)
» Manga full metal alchemist
» Full Metal Alchemist 94
» Comment peindre du metal HELP ??
» Full Metal Alchemist 96

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHIBUYACROSSING :: Wonderful Tokyo :: Chiyoda-