Long time no see (Kei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Ven 28 Sep - 23:00
((tenue)) Long time no see

Nostalgique, voilà quel semblait être l’état d’esprit d’Haruno ces derniers temps. Ça ne lui ressemblait pas tant que ça, elle qui concentrait la plupart de ses pensées sur son avenir, ce qui l’attendait dans les jours, les semaines voire les mois à venir. Mais voilà, il y a quelque jour de ça, elle était retombé sur son uniforme scolaire en faisant le grand tri chez ses parents. Elle gardait de bon souvenir de ses années lycées… puis des moins bons, n’était-ce pas normal ? Quelque chose semblait néanmoins l’a dérangé, sans qu’elle n’ose totalement se l’avouer […].

C’est en traînant cette nostalgie derrière elle qu’elle s’était décidé -ou plutôt que ces pas l’avaient naturellement mené- à Shinjuku, dans le quartier étudiant Takadanobaba. C’était là qu’elle avait passé la majorité de son temps pendant des années, notamment lorsqu’elle avait enfin intégré Eita mais même avant : c’était tout simplement l’endroit où se retrouvait toujours les étudiants, dans des petits cafés ou des restaurants de ramen le plus souvent. Il n’y avait rien d’extraordinaire à faire dans ce quartier, mais elle se rappelait encore toutes ses fois où elle y était venu papoter avec ses camarades de classe, de tout et de rien, de choses qu’elle trouvait bien futiles désormais, mais c’était aussi de ces conversations sans intérêt qu’elle gardait le plus de souvenir -elle qui n’avait jamais aimé les heures passées en classe. Elle se rappelait les avoir aimer de nouveau lorsqu’elle s’était mise à travailler un tant soit peu et à comprendre ce que ses professeurs se donnaient tant de mal à leur inculquer, puis elle avait détester de nouveau. A cette pensée, elle se rappela soudainement ce qui l’avait dérangé quelques jours plus tôt.

Haruno s’était senti jugée. Alors qu’elle avait tenté tant bien que mal de faire de son mieux, elle se rappelait encore que ça n’avait pas été assez. Puis elle s’en était pris à ce garçon, qui était celui même qui avait déclenché ce sentiment chez elle. Maintenant, elle était tout de même amené à se demander si elle lui en avait voulu, ou si elle s’en était voulu à elle-même qui n’avait pas réussi à être à la hauteur. Si elle gardait de bons souvenirs de ces années-là, les mauvais restaient toujours ancrés au plus profond d’elle. Elle avait toujours essayé du mieux qu’elle put de répondre aux attentes de tous, mais il lui paraissait qu’elle n’avait jamais réussi à répondre à cette dernière. Chassant ses souvenirs de son esprit, elle sortit un petit calepin dans lequel elle se mit à dessiner distraitement, assise face à la devanture de la supérette (qui lui semblait être un lieu beaucoup plus tranquille que tous les cafés qu’elle avait croisé sur son chemin) après avoir cuit ses ramens. Elle regardait les gens passés sur le trottoir face à elle, et dessinait tout ce mouvement devant ses yeux, jusqu’à ce que son regard tombe sur un visage familier. Pas si familier que ça, puisque des années étaient passés depuis leur dernière rencontre, mais elle le reconnut à coup sûr, ou alors toute cette nostalgie lui montait vraiment trop à la tête… Quoi qu’il en soit, quelques secondes plus tard, la petite sonnette spécifique de la supérette se fit entendre et son premier réflexe fut de spontanément tourner sa tête en sa direction pour vérifier qu’il s’agissait bien de lui.

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Sam 29 Sep - 17:21


featuring ueda kei & kamiya haruno
« long time no see »

de base, kei aurait préféré ne pas sortir aujourd’hui. il s’était levé avec un mal de crâne et une envie de vivre proche de zéro, ce matin. le jeune homme avait un peu trop pensé hier soir, au passé, à ses démons enfuis qu’il mettait toujours de côté la semaine pour se concentrer sur ses études, mais dès que le vendredi soir venait, il n’arrivait pas à s’enlever ses problèmes de sa tête. et bizarrement, ce jour-ci, il avait un pressentiment qui ne s’en allait pas. et ça ne l’aidait pas, ça le déprimait.

mais bien sûr, il y avait eu un imprévu. son frère eut la bonne idée de l’appeler car il lui manquait quelque chose, et kei avait été assez gentil pour lui rendre service et partir lui acheter ce dont il avait besoin. alors le voilà qui se retrouvait dehors, à marcher dans une rue bondée de monde de shinjuku, son sac pendant à son épaule et le visage fermé. les jours comme cela, où il y avait du monde dans les rues, des gens de son âge surtout, il ne les aimait pas. ça lui rappelait le lycée, une représentation de l’enfer sur terre pour lui. kei avait toujours peur de retomber sur ceux qui l’avaient plongé dans la misère, ou même juste certaines personne du lycée qui connaissaient sa réputation. en trois ans, ça n’était pas arrivé souvent, mais il avait toujours fuit, à chaque fois, la honte arrivant toujours pour lui dévorer ses tripes.

kei poussa un léger soupir en arrivant devant la supérette. au moins, ça avait l’air calme à l’intérieur, contrairement à l’animation qu’il y avait dans la rue. le jeune homme rentra dans la boutique et regarda les alentours pour se repérer. il ne lui fallut qu’une seconde pour sentir son corps se figer et ses yeux se fixer vers une jeune fille qui lui disait vraiment quelque chose. les souvenirs vinrent inonder son cerveau et il baissa les yeux. le jeune homme comprenait ce sentiment bizarre, maintenant. le jeune homme prit immédiatement la fuite, avançant vers un rayon de la supérette, en silence, la tête et les épaules basses. il fallait que ce soit sur elle qu’il tombe, aujourd’hui. il s’en souvenait bien, cette fille qui avait été gentille avec lui, même si c’était de loin, qu’il avait essayé d’aider avec les cours. et c’était lui qui avait tout détruit avec ses mots et sa personne égoïste qui avait un mal fou à se mettre à la place des autres. une catastrophe. il s’en voulait, il avait toujours voulu s’excuser, mais il n’avait pas pu, et aujourd’hui, il n’oserait pas. en plusieurs années, il n’avait toujours pas trouvé de courage. « tout va bien, tu prends ton truc, puis tu te barres, tout va bien se passer… » marmonnait-il, en boucle. kei s’en voulait, de penser ça. c’était un homme, non ? il ferait bien mieux d’aller la voir, de s’excuser, si c’était ce qu’il voulait.  mais ses jambes tremblantes et la panique ne l’aidait pas. un vrai idiot, quand même.
(c) chaotic evil
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
     Sam 29 Sep - 21:00
((tenue)) Long time no see

La curiosité était un vilain défaut. Un coup d’œil, Haruno n’avait pu s’empêcher d’en jeter un en même qu’une nouille finissait le trajet entre son bol et sa bouche… très glamour. Elle avait donc détourner la tête un instant, mais lorsqu’elle se tourna de nouveau, il avait déjà disparu. Ne l’avait-il pas reconnu ? Avait-elle tant changé que ça ? Ou n’avait-il simplement pas envie de lui parler ? Cette dernière option lui semblait être la plus adéquate, même si elle espérait de tout son cœur qu’elle soit fausse. Sa faim disparaissant au galop par la même occasion, elle jeta quelques regards par-dessus son épaule à la recherche de son ancien camarade de classe. Elle avait appris avec le temps qu’il fallait mieux se mettre dans des situations embarrassantes une fois pour toute au lieu de trainer dernière soi des regrets ; en tout cas, elle essayait d’imprimer ce mode de pensée dans sa tête. C’était toutefois plus facile à dire qu’à faire, ce qui lui valut d’enfouir sa tête entre ses bras le temps de réfléchir à ce qu’elle pourrait bien faire, ou juste le temps de passer quelques minutes à se morfondre sur elle-même.

Finalement, elle s’était levé, avec le sentiment de revenir des années auparavant, lorsque ça lui demandait un énorme effort sur elle-même pour approcher quelqu’un. Au final, la petite lycéenne qu’elle était ne l’avait jamais totalement quitté. « Hey », elle aurait pu mieux faire, rendre cette salutation plus naturelle et moins awkward, voilà la première chose qu’elle s’était dite, malheureusement après que le « mal » soit fait. Poursuivre le massacre ou attendre une réponse de sa part ? La décision fut vite prise. « Ça fait longtemps », elle était quasi sûre que c’était ce qu’on disait dans ce genre de situation, elle aurait pu en être totalement sûre s’il n’avait pas passé l’entrée de la supérette en la snobant ainsi. Maintenant qu’elle avait fait cet effort de son côté, elle espérait juste qu’ils puissent repartir sur de bonne base ; quoi que cela puisse signifier. Elle n’aimait pas sentir cette boule étrange se former au creux de son ventre à mesure que les souvenirs jaillissaient. Elle ne voulait pas se dire qu’à chaque fois qu’ils se croiseraient ils se comporteraient de nouveau comme deux inconnus. Cette attitude, elle pouvait la cautionner de la part de certains de ses camarades, mais elle semblait plus difficile à supporter venant de lui. Car même si elle s'était plusieurs fois juré de le détester pour l'avoir jugé alors même qu'il savait ce que c'était de l'être, elle savait qu'au fond il avait certainement eu ses raisons de le faire ce jour là, quoi quelles puissent être.


    
 
Long time no see (Kei)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Votez pour Long Time To Lay A Track
» A girl for all time - nouvelles poupées anglaises
» [Tuto] Multi Boot
» C'est ma p'tite présentation ;)
» This is a long long time [Aelicya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHIBUYACROSSING :: Wonderful Tokyo :: Shinjuku :: Konbini-